Nouveaux produits

Mon expérience du permis BE

Quel métier me demanderez-vous, et bien je suis la fille de Monsieur Boxho, le créateur de l’entreprise Costo Remorques.

Je vais partager avec vous mon expérience du passage du permis BE en Belgique.

Les démarches

Cela faisait déjà plusieurs mois que j’avais rejoint l’entreprise de mon père en tant qu’ouvrière polyvalente et le besoin d’être détentrice du permis de conduire BE se faisait de plus en plus ressentir. J’ai donc contacté l’auto-école Peiffer à Liège pour entamer les démarches.

Première journée de cours en auto-école

Quelques semaines plus tard, les cours d’auto-école ont commencés. A mon arrivée, après un rapide briefing de la camionnette et de la remorque, nous avons tout de suite commencé les manœuvres sur le terrain d’entraînement, marche avant (le plus facile ?) puis reculer droit en marche arrière (un peu moins évident) mais après quelques tentatives les mouvements de correction commençaient à venir instinctivement. Après 1h30 de manœuvres de marche avant/marche arrière, ma monitrice m’a fait exécuter quelque chose que je n’aurais jamais imaginé réaliser ce jour-là, un créneau !! Bon d’abord la théorie ensuite la pratique. Allez on se lance ! bon je vous avoue que la première tentative n’étais pas franchement une réussite mais après quelques essais la théorie commençait à se transformer en pratique. Et pour terminer la journée et ne pas m’assassiner de théorie sur les manœuvres, nous sommes parties rouler en ville et sur autoroute mais attention, ce n’est pas nécessairement la partie la plus facile car je me suis retrouvée confrontée à des panneaux de signalisation auxquels je n’avais jamais prêté attention avant de conduire un convois de presque 10 mètres de longs mais pas de panique ma monitrice est à côté de moi pour m’expliquer tout ça. Et puis hormis les panneaux de signalisation bien plus présents en ville que dans ma petite campagne, se déplacer avec une remorque en ville dans la circulation abondante n’est pas chose aisée. Première journée de cours terminée.

Deuxième journée de cours en auto-école

Le lendemain, de retour pour mon après-midi d’entraînement, ma monitrice me fait directement exécuter le contrôle de la remorque avant le départ et ensuite j’effectue mes premières manœuvres de la journée, marche avant/marche arrière, créneau. Après 2 heures de manœuvres, ma professeur me demande de décrocher et accrocher la remorque sans jamais oublier de mettre ma paire de gants sous risque d’être recalée à l’examen. Après avoir réalisé l’exercice à plusieurs reprise, je révise la théorie avec ma monitrice avant de partir conduire en ville pour terminer la journée de formation.

Conclusion des 2 jours de formation 

Je suis arrivée au centre de formation de l’auto-école Peiffer avec très peu d’expérience et le soir je savais déjà faire une marche avant/marche arrière, un créneau, décrocher et accrocher une remorque de la bonne manière pour l’examen, circuler en ville et sur autoroute. Le deuxième jour j’ai perfectionné mes acquits du premier jour et pris confiance en moi pour le jour de l’examen, je me sentais prête et ma monitrice aussi.

Passage de l’examen du permis BE

Le jour de l’examen, j’avais rendez-vous fin de matinée. Je me suis présenté au guichet d’inscription avec ma carte d’identité, mon permis de conduire et mon certificat d’enseignement pratique de l’auto-école. Ensuite j’attends que l’on m’appelle pour le passage de l’examen.

« Mademoiselle Boxho » C’est parti l’examen va commencer.

L’examen se déroule en 2 étapes :

-         L’épreuve des manœuvres sur le terrain prive : contrôles préalables, marche arrière en ligne droite, virer en marche arrière, rangement le long d’un trottoir, recul à quai, accouplement et désaccouplement de la remorque.

-         L’épreuve sur la voie publique : le rôle de l’examinateur est de vérifier si vous possédez le niveau minimal de performance et les garanties de sécurité  suffisantes vous permettant de continuer à rouler dans le trafic afin de perfectionner votre façon de conduire.

 

« Bravo mademoiselle Boxho, vous avez réussi »

Petite aparté

*Imaginons que vous avez réussi vos manœuvres sur le terrain privé mais que vous avez échoué sur la voie publique, vous pouvez simplement repasser votre examen sur la voie publique et pas l’examen complet avec les manœuvres (dans un délai impartis)

Ajouter un commentaire

Haut de la page